« retour aux évènements

15 OCTOBRE 2011 UNIVERSITE POPULAIRE DU GOUT SUR RENE DESCARTES

iCal Import
Début :
15 Octobre 2011

14H00 à 14H30

INTRODUCTION au concert De Michel Onfray et Laurent Campellone chef d’orchestre.

14 h30à 15h30

Edwige Chirouter goûter philosophique « Appendre »

15h00 à 16h30

CONCERT de l’orchestre de symphonique de Saint Étienne Loire

16H45 à 17H45

 »  jardins et potagers à la française »…avec Évelyne Bloch-Dano

18h00 à 20 h00

démonstration culinaire Arnaud VIEL.

Menu U.P. du 15 octobre 2011 (PDF)

20H00 à 21h30

Repas (sur RESERVATION AU 02 33 12 11 61)

21h30 à 23 HOO

Dialogue autour de DESCARTES avec Michel ONFRAY et Evelyne Bloch Dano

Biographies                                                                                                                                                                    photo Cyrille Sabatier

Laurent Campellone

Après des études de violon, de tuba, de percussions et de chant, Laurent Campellone, par ailleurs diplômé de philosophie, étudie la direction d’orchestre au Conservatoire de Paris. Il devient, à 23 ans, assistant du

Directeur musical de l’Opéra de Toulon, poste qu’il occupera durant cinq saisons, dirigeant à ce titre le répertoire lyrique en France et à l’étranger (Philadelphie, Bilbao, Naples, Montréal).

En 2000, il travaille avec Christoph Eschenbach, Directeur musical de l’Orchestre de Paris, au contact duquel il se familiarise avec la grande tradition symphonique. Il remporte, en 2001, le Premier Prix du 8e

Concours International des jeunes chefs d’orchestre de la Communauté Européenne. Artiste choisi par le Ministère des Affaires Étrangères pour représenter la France, il promeut ainsi le grand répertoire français

(Ravel, Berlioz, Franck, Fauré, Saint-Saëns, Debussy…) dans de nombreux pays.

Depuis octobre 2003, Laurent Campellone est le Directeur musical de l’Opéra Théâtre de Saint-Étienne où il dirige l’Orchestre Symphonique Saint-Étienne Loire  dans de nombreux ouvrages lyriques et symphoniques.

Il est également l’invité régulier de grandes institutions musicales telles que l’Orchestre National de Toulouse, l’Opéra National de Bordeaux, le Deutsche Oper de Berlin, l’Orchestre National du Brésil ou encore l’Orchestre de la Radio Bavaroise.

Depuis septembre 2009, il est chef principal invité de l’Opéra National de Bulgarie.

L’Orchestre Symphonique  Saint-Étienne – Loire

Créé en 1987, l’Orchestre Symphonique Saint-Étienne – Loire (OSSEL) a su s’élever au rang des grands orchestres français.

La critique, toujours attentive aux évolutions des institutions musicales, salue de façon enthousiaste cette phalange, considérant désormais que la Ville de Saint-Étienne possède un très bel instrument, capable de servir tant les grandes œuvres du répertoire que la création contemporaine.

En 2003 Laurent Campellone devient Directeur musical de l’orchestre et instaure une véritable complicité avec ses musiciens ; il entreprend un travail en profondeur sur la qualité artistique de cet ensemble, permettant d’engager l’OSSEL dans une nouvelle phase de développement.

à Saint-Étienne et dans la Loire, l’OSSEL est un acteur culturel incontournable qui accomplit une mission essentielle d’éducation et de diffusion du répertoire symphonique et lyrique.

Sur le plan régional, l’OSSEL va à la rencontre de tous les publics au travers d’actions de médiation ou de la participation à des festivals (Festival Berlioz, Festival de la Chaise-Dieu…). Sur le plan national enfin, l’OSSEL a su acquérir une solide réputation, en particulier dans le répertoire romantique français.

En septembre 2010, le Conseil général de la Loire confirme son attachement à l’Orchestre en signant avec la Ville de Saint-Étienne une convention visant notamment à développer l’action artistique et pédagogique sur l’ensemble du département.

———

Histoires de goûts : Jardins d’écriture

Jardins et potagers à la française

Classicisme, cartésianisme, rationalisme…autant de mots que nous employons sans toujours savoir à quoi ils correspondent.

Cette année, la première séance des« jardins d’écriture » fera le lien entre l’art classique et les jardins. Comment les principes définis par DESCARTES se retrouvent-ils dans les réalisations horticoles  du XVIIe siècle, dont Versailles est l’emblème ?

Nous nous promènerons ensemble du Parc du château au Potager du Roi, et nous tenterons de trouver notre chemin dans les détours d’un Labyrinthe…

Evelyne Bloch-Dano

———

Communiqué de presse (PDF)